Concours Institut Horlogerie Cartier 2011 Montres Replica Grade 1

Etait-ce bien indispensable ?Certainement pas d’un point de vue pratique.Mais oui si l’on réfléchit en termes d’équilibre global du cadran. Il y avait là en effet comme un vide à combler.Sur une A. Lange & Sohne Used Watches Replique telle que celle-ci, par nature asymétrique, l’exercice est extrêmement délicat.Et il faut bien reconnaître que la Grande Lange 1 Moonphase tire son épingle du jeu avec maestria.Reste la fameuse grande date typique de la manufacture.Les amateurs de la marque le savent : celle-ci est inspirée de l’horloge à cinq minutes de l’Opéra Semper de Dresde, dont les deux guichets affichaient pour l’un l’heure en chiffres romains et l’autre les minutes (par incrément de 5 minutes) en chiffres arabes.Le Grand Ancêtre Ferdinand ayant travaillé sur cette œuvre monumentale, l’hommage s’imposait dès la renaissance de la manufacture.Désormais caractéristique identitaire de la production Lange & Söhne, cette grande date a ses admirateurs et ses opposants, les dizaines restant muettes durant les neuf premiers jours du mois quand les grandes dates des concurrents affichent en général un joli zéro avant les unités afin d’équilibrer le dessin.A. Lange & Söhne a en tout cas fait un choix esthétique et historique – la vieille horloge affichant la même caractéristique, le succès semblant a posteriori lui donner raison.Tout cet ensemble de délices esthétiques et techniques est douillettement abrité dans une belle et large boîte en or jaune aux formes classiques dont vous apprécierez en particulier la jolie finition brossée de la partie centrale de la carrure.Une nouvelle fois parfaitement exécutée, elle affine visuellement la silhouette de la montre dont l’épaisseur est de 10mm.En retournant la montre, vous pourrez admirer au travers du fond saphir le calibre L095.3.

Le dessin gagnant – un mécanisme seconde-stop

Le premier prix au « Concours Institut Horlogerie Cartier » IHC est remporté pour la deuxième fois consécutive par un jeune étudiant en horlogerie de A. Lange & Söhne. A. Lange & Söhne est heureux d’annoncer que c’est une de ces étudiantes en formation, Rabea Sethmacher, qui a remporté le premier prix du concours suisse de jeunes horlogers, au « Concours Institut Horlogerie Cartier 201 » (IHC) à Neuchâtel. Le thème du prix de cette édition 2011 était la réalisation d’un système d’arrêt du balancier en position de mise à l’heure. La gagnante, en plus de la reconnaissance de ses pairs, s’est vu offrir un voyage d’une semaine à New York.

Les deux gagnantes – Rabea Sethmacher (1
er prix) et Fanny Rühle (4e place)>
Le jury composé de cinq experts a été impressionné par la conception imaginative, ainsi que la qualité de sa réalisation pratique. Lorsque le mécanisme est activé, un petit mannequin ludique déplace ses bras et ses jambes, il apparaît également pour mettre en pause l’équilibre avec son genou droit. En fait, un ressort arrêté attaché à l’articulation du genou est positionné sur le volant lorsque la couronne est tirée.

2011 est couronné de succès et de profils prometteurs car une seconde étudiante de Lange, Fanny Rühle a remporté la quatrième place avec un mécanisme d’arrêt des secondes sous la forme d’un cœur brisé. Avec le premier prix et deux des dix premières places, les stagiaires de l’Ecole d’horlogerie Lange ont connu un succès remarquable dans la compétition la plus importante pour les jeunes horlogers suisse. Le nouveau CEO de la marque A. Lange & Söhne, Wilhelm Schmid voit dans cette performance exceptionnelle une affirmation positive de la qualité de la formation horloger de Lange : « Nous sommes ravis que les compétences et la créativité de nos apprentis reçoivent la plus haute reconnaissance à l’étranger ».

4
e Prix – Fanny Ruehle>
Le Concours IHC pour les horlogers a lieu chaque année en Suisse. Six stagiaires de l’Académie A. Lange & Söhne y ont participé parmi les 90 jeunes horlogers inscrits. 5 écoles d’horlogerie, 9 centres d’apprentissage de l’industrie horlogère ainsi que 4 ateliers privés ont répondu favorablement à l’invitation et 74 travaux ont été pris en considération par le jury. Chaque candidat a relevé le défi de réaliser et construire un système en 32 heures (réparties sur deux semaines) un système d’arrêt du balancier en position de mise à l’heure.

Dès 1845, dans la ville saxonne de Glashütte, Ferdinand Adolph Lange a fondé un institut de formation qui visait principalement « à former les jeunes des monts Métallifères localement dans l’artisanat de l’horlogerie et poser ainsi les bases d’un avenir assuré ». Il poussa d’ailleurs ses 15 premiers apprentis à se spécialiser pour augmenter la qualité et la précision de ses montres de poches. L’engagement de jeunes talents est ainsi profondément enraciné dans la tradition de la manufacture horlogère depuis ses origines.

Categories: Réplique A. Lange & Söhne,Réplique Audemars Piguet

Tags: ,

Leave A Reply

Your email address will not be published.