Luxe Guide de réplique Revendeurs de confiance

Pour Tag Heuer et son PDG Jean-Claude Biver, la montre connectée « n’a pas encore dévoilé son plein potentiel » et, surtout, n’en est « qu’à ses débuts ». Fort des 56 000 exemplaires de sa montre Carrera Connected sous Android Wear vendus en 2016 (pour 20 000 ventes attendues), à un tarif de tout de même 1 350 €, l’horloger de luxe compte bien continuer dans cette voie. Ainsi, plusieurs nouveaux modèles de montres connectées Tag Heuer devraient sortir cette année, au mois de mai prochain. Une nouvelle version de la Carrera, semble-t-il, mais aussi un modèle de plus gros gabarit et un autre plus contenu dans ses mensurations, à destination d’un public féminin, mais aussi du marché asiatique. Avec ces nouvelles montres connectées, qui pourrait logiquement tourner sous Android Wear 2.0, Tag Heuer ne compte pas révolutionner le genre ou sa position, si ce n’est en intégrant une fonction de paiement mobile. Il s’agira donc de montres dotées, promet J.-C. Biver, d’un meilleur écran, d’un GPS plus précis et d’une autonomie plus solide, et déclinées dans un plus grand choix de couleurs et de matériaux de finition. Et l’homme fort de LVMH de citer Apple et l’évolution minime de la Watch Series 2 pour conforter sa stratégie technique. L’objectif est clair pour 2017 : trouver 150 000 clients pour ses prochaines montres connectées, avec un point mort placé à 100 000 pièces avant que l’entreprise ne dégage des marges significatives sur ce marché (déjà) annoncé en baisse et où le trio de tête Apple, Garmin et Samsung a vendu 2,1 millions de montres au dernier relevé trimestriel.

Categories: Réplique Tag Heuer

Tags: ,

Leave A Reply

Your email address will not be published.