Réplique de réplique Bell & Ross rend hommage à l’escadron de chasse 3.3 Ardennes

Partageant avec l’Armée de l’Air des valeurs de performances, de fiabilité et d’authenticité, Bell & Ross s’est engagée une nouvelle fois au côté d’une unité de combat pour célébrer son anniversaire.

Lorsque Bruno Belamich et Carlos Rosillo se penchent sur le logo de leur future marque, tous deux songent à un logo qui en pose les fondamentaux. Bruno Belamich le voit extrêmement simple : assez épuré, visuel, efficace, capable de faire rêver et d’évoquer un univers ou une ambiance… Tous deux ont déjà une grande idée de leur future marque : une vision à portée internationale. C’est pourquoi le logo est conçu dans l’esprit d’une vieille marque anglo-saxonne, qui évoquerait dans un univers vintage, des codes à la fois professionnels et militaires.La contraction de leurs deux noms, Belamich et Rosillo fait vite évidence… Bruno Belamich souhaite avant tout une typographie fonctionnelle, lisible, en référence au marquage professionnel et utilitaire. Le choix des caractères de typographie Din* et Franklin, couramment employés dans les univers de l’aviation et de la sécurité s’imposent alors. En touche finale, l’esperluette vient compléter le logo qui prend la forme d’une montre. Ce sigle souvent employé dans le domaine de la signalétique fonctionnelle a été choisi comme symbole d’union. Le logo n’a jamais été modifié depuis ses origines, démontrant, si besoin était, la corrélation qui existe entre l’esprit d’hier et la marque d’aujourd’hui. La première collection, forte de douze références, toutes avec boîtier rond, met deux ans à se concrétiser. Cherchant des fournisseurs, Carlos se présente un jour chez l’un deux, portant l’un de ses prototypes au poignet. Et c’est à cette occasion que, découvrant cette montre au nom anglo-saxon, un fabricant de composants posera la fameuse question à son collègue : « Dis donc, tu connais Bell & Ross Heritage Replique ? »… Carlos Rosillo comprit à cet instant que certains noms étaient porteurs d’images, d’histoire…
L’événement s’est produit sur la base 133 Nancy-Ochey, le vendredi 20 septembre dernier. Ce jour-là, l’une des unités les plus renommées de l’Armée de l’Air, l’escadron de chasse 3.3 Ardennes, a célébré son 70e anniversaire. Bell & Ross était là.

C’est en 1943, en plein cœur de la Seconde Guerre mondiale, qu’a été créé au Liban ce groupe de combat des “Forces aériennes françaises libres” du Proche-Orient. Sa devise : « Ne recule ni ne dévie » témoigne de ses valeurs morales tandis que son emblème, une tête de sanglier, atteste de sa pugnacité. Aujourd’hui, quelque 20 Mirage 2000 D spécialisés dans l’attaque au sol constituent les forces vives du 3.3 qui a été déployé au cours de ces dernières années en ex-Yougoslavie, au Congo, en Libye, en Afghanistan et, tout récemment, au Mali, dans le cadre de l’opération Serval.

Le 20 septembre 2013, sous un ciel miraculeusement dégagé, Mirage 2000 D du 3.3, mais aussi Rafale “Tiger Meet” et Epsilon de la patrouille Cartouche Doré ont effectué d’impressionnantes démonstrations en vol pour marquer le 70e anniversaire de l’escadron. L’un des Mirage, orné d’une livrée réalisée spécialement pour l’occasion, a mené le meeting aérien et fait briller dans le ciel les couleurs du 3.3 Ardennes tandis qu’au sol, prise d’armes, remise de décorations et défilé ont rythmé cette journée commémorative. Le soir, plusieurs centaines de pilotes, navigateurs, mécaniciens, en activité ou anciens de l’unité, se sont retrouvés sous un immense hangar à avions pour fêter cet anniversaire jusqu’au bout de la nuit avec la participation de Bell & Ross.

Tous les participants, près de 500 personnes, ont pu admirer une sélection de modèles Bell & Ross et notamment la nouvelle série limitée BR03 92 portant l’emblème du 3.3 Ardennes et réservée en exclusivité au personnel de l’escadron.

Depuis plusieurs années, la marque s’engage ainsi au côté de différentes unités de l’Armée de l’Air qui partagent des valeurs communes comme l’efficacité, la fiabilité et le goût de l’authenticité.

Avec cette montre “3.3 Ardennes”, Bell & Ross ajoute une nouvelle pièce à ses collections spéciales réalisées en partenariat avec l’Armée de l’Air, la chasse embarquée de l’Aéronavale, l’Ecole de Guerre ou des unités d’élite comme le GIGN, le RAID et les Démineurs. Sans oublier les pièces conçues pour la mission Space Lab, l’Armée de l’Air italienne (à l’occasion des 30 ans du Tornado), ou encore Dassault, au travers d’une montre marquant les 50 ans du Falcon.

En accompagnant le 3.3 Ardennes dans la célébration de son 70e anniversaire, Bell & Ross a inscrit dans son vocabulaire un mot inédit, ou plutôt un son inédit, le cri de ralliement de l’unité : « Grouik » ! La mascotte de l’escadron de chasse n’est-elle pas un sanglier dénommé Aldo ?

Categories: Réplique Bell &Ross

Tags: ,

Leave A Reply

Your email address will not be published.